Publications

… Sur l’interprétariat

Conférence nationale – novembre 2012 :

Les actes sont disponibles sur le site internet de la conférence.

Parole de l’autre : un livret-guide sur l’interprétariat

parole_couvertureParole de l’autre, l’interprétariat dans l’entretien médical et social

Décembre 2003, 104 pages

« Parole de l’Autre » est né de la volonté de cerner au plus près la mission comme les enjeux de l’interprétariat et de défendre le projet de l’association de terrain que nous sommes, de nos membres, militants et salariés, dans un contexte difficile où le travail social se retrouve de plus en plus convoité par des entreprises privées. Parole de l’Autre est le fruit d’un travail collectif, conçu comme un document de synthèse qui donne la parole aux interprètes comme aux institutions, aux professionnels de la santé comme à ceux du social et témoigne de cette médiation particulière qu’est l’interprétariat. parole

Les problématiques auxquelles sont confrontés les interprètes – exclusions ou incompréhensions, maladies ou accidents, méfiances ou dérives …- sont variées et délicates. Migrations Santé s’attache à professionnaliser les médiateurs et à apporter un interprétariat qui s’inscrive dans un cadre de déontologie. Ce cadre permet de répondre, dans le respect et le droit, aux demandes d’interventions auprès des personnes fragilisées, en détresse à cause d’une situation sociale, économique ou culturelle difficile.

Relevant au fil des pages combien le passage de la parole d’une langue à l’autre va bien au-delà d’un exercice de traduction, les auteurs de cet ouvrage racontent des histoires, interrogent des représentations, relèvent des carences et soulèvent des questions de fond.

Journée régionale de l’interprétariat : actes

Partant de son expérience dans l’interprétariat médical et social, Migrations Santé Alsace à interrogé le rôle de l’interprète dans l’accès aux soins, la place qu’il occupe dans la relation professionnel / usager, le cadre éthique et les limites de sa fonction.

Articles divers

 

… Sur les discriminations dans le champ de la santé

Synthèse de la journée « Prévenir les discriminations pour plus d’égalité en santé », organisée en Occitanie les 22 et 23 novembre 2021

Cette journée, co-organisée avec Cofrimi en novembre 2021, visait à :

  • Sensibiliser les professionnels-les et bénévoles de la région Occitanie aux processus de stigmatisation et de discriminations dans le domaine de la santé ;
  • Faire connaître les outils existants ;
  • Identifier des leviers et des pistes d’action par l’échange d’expériences.

Pour télécharger la synthèse, cliquer ici

 

 

Synthèse de la journée « Prévenir les discriminations pour plus d’égalité en santé », organisée en Bretagne les 26 janvier et 2 février 2021

Cette journée, co-organisée avec le réseau Louis Guilloux en début d’année 2021, visait à :

  • Sensibiliser les professionnels-les et bénévoles de la région Occitanie aux processus de stigmatisation et de discriminations dans le domaine de la santé ;
  • Faire connaître les outils existants ;
  • Identifier des leviers et des pistes d’action par l’échange d’expériences.

Pour télécharger la synthèse, cliquer ici

 

Synthèse de la journée « Prévenir les discriminations pour plus d’égalité en santé », organisée en Hauts-de-France les 23 novembre et 7 décembre 2020

Cette journée, co-organisée avec l’IREV et la Métropole européenne de Lille en fin d’année 2020 , visait à :

  • Sensibiliser les professionnels-les et bénévoles de la région Occitanie aux processus de stigmatisation et de discriminations dans le domaine de la santé ;
  • Faire connaître les outils existants ;
  • Identifier des leviers et des pistes d’action par l’échange d’expériences.

Pour télécharger la synthèse, cliquer ici

 

Synthèse de la journée « Prévenir les discriminations pour plus d’égalité en santé », organisée en Auvergne-Rhône-Alpes le 10 décembre 2019

 

Cette journée, co-organisée avec ISM Corum en fin d’année 2019, visait à :

  • Sensibiliser les professionnels-les et bénévoles de la région Occitanie aux processus de stigmatisation et de discriminations dans le domaine de la santé ;
  • Faire connaître les outils existants ;
  • Identifier des leviers et des pistes d’action par l’échange d’expériences.

Pour télécharger la synthèse, cliquer ici

 

Discriminations dans le champ de la santé : comprendre, prévenir, agir pour plus d’égalité – Strasbourg, 26 janvier 2017 – actes du colloque

Ce colloque, organisé en janvier 2017, en partenariat avec l’ORIV, visait à :

  • apporter des connaissances et une prise de recul à partir d’interventions de chercheurs-es et praticiens-nes,
  • situer les différents enjeux relatifs à la prévention et la lutte contre les discriminations dans le champ de la santé,
  • mettre en débat les pistes d’actions identifiées dans les travaux menés par Migrations Santé Alsace et l’Observatoire Régional de l’Intégration et de la Ville.

Il s’adressait à tous-tes professionnels-les et responsables institutionnels-les de la santé, du social et du médico-social et plus particulièrement celles et ceux travaillant en Alsace.

Télécharger les actes.

 

 

visuel_note_syntheseDiscriminations dans le champ de la santé : les repérer et les prévenir tout au long du parcours de soins – mai 2016

Fin 2013, Migrations Santé Alsace et l’Observatoire Régional de l’Intégration et de la Ville (ORIV) ont initié, avec le soutien de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale  (DRJSCS), une démarche de réflexion collective sur les discriminations liées à l’origine dans le champ de la santé. Des professionnel-le-s de santé, intéressé-e-s par le sujet, se sont alors impliqué-e-s dans un groupe de travail, co-animé par les deux associations, qui s’est réuni à huit reprises en 2014 et 2015.

A partir des échanges sur leurs pratiques et leurs expériences, la démarche a poursuivi les objectifs suivants :

  • repérer les phénomènes ou risques discriminatoires présents dans le champ de la santé,
  • réfléchir collectivement aux pistes d’amélioration des pratiques et des fonctionnements institutionnels en partant de situations identifiées,
  • identifier les leviers d’action pour, au quotidien, prévenir les risques de discrimination et agir face à des situations de discrimination.

L’ensemble des échanges avec les professionnel-le-s ont permis de mieux appréhender les discriminations rencontrées au quotidien. Ils entrent en écho avec des constats posés par différentes recherches : refus de soins, retard aux soins, abaissement de la qualité de la prise en charge, rupture du parcours de soins, représentations stéréotypées et culturalistes… Des problématiques plus larges ont également pu être abordées telles que les inégalités sociales de santé, les enjeux de la coordination et l’organisation du travail.

A l’issue de ces travaux, plusieurs pistes ont pu être dégagées. Elles s’articulent autour de cinq grands types d’action :

  • recourir à l’interprétariat professionnel pour faciliter l’accès aux droits, aux soins et à la prévention en levant la barrière linguistique ;
  • inscrire la discrimination dans les formations initiales et continues des professionnel-le-s ;
  • mobiliser les directions et institutions autour des enjeux liés à l’égalité effective de traitement et aux discriminations ;
  • développer un réseau d’acteurs et d’actrices autour de ces enjeux ;
  • mobiliser le droit par une meilleure connaissance et usage des voies de recours.

Les réflexions, problématiques et pistes d’actions soulevés ont été rassemblés au sein d’une note de synthèse « discriminations dans le champ de la santé : les repérer et les prévenir tout au long du parcours de soins » – mai 2016.
Télécharger la note de synthèse

Deux articles parus dans le bulletin de l’ORIV Actualités sur … l’intégration, la promotion de l’égalité et la ville reviennent également sur ce travail.
Voir l’article « discriminations dans le champ de la santé : les repérer et les prévenir tout au long du parcours de soins », Actu sur n°109, mai – juin 2016.
Voir l’article « l’interdiction des discriminations dans le champ de la santé : quel cadre juridique? quelles réalités?« , Actu sur n°108, avril 2016.

visuel_table_ronde_mulhouseDiscriminations dans le champ de la santé : quelles réalités ? quels impacts sur les pratiques professionnelles ? – Mulhouse, 11 juin 2015 : actes

Migrations Santé Alsace a organisé le 11 juin 2015 une après-midi de réflexion et d’échanges en partenariat avec l’Observatoire Régional de l’Intégration et de la Ville (ORIV),  l’Institut Supérieur Social de Mulhouse (ISSM), la Maison pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer (MAIA), l’Observatoire des discriminations et de la laïcité de l’Hôpital de Mulhouse, Les Papillons Blancs et la Ville de Mulhouse.

Cette après-midi poursuivait les objectifs suivants :

  • apporter des éléments de connaissance sur les discriminations dans le champ de la santé,
  • dialoguer et échanger autour d’enjeux complexes liés à l’égalité de traitement,
  • prendre conscience du rôle que chacun-e peut jouer, à partir d’expériences menées sur le territoire haut-rhinois.

Elle s’adressait à tout-e professionnel-le du champ sanitaire et social concerné-e par ces questions, et, en priorité à ceux et celles du Haut-Rhin.
Télécharger les actes.

ca; salle des conseils; atelier; semaine égalité; discriminationLes discriminations dans le champ de la santé : contours, enjeux, impacts sur les pratiques professionnelles – Strasbourg, 23 octobre 2013 : actes

L’après-midi de réflexion « les discriminations dans le champ de la santé. Contours, enjeux, impacts sur les pratiques professionnelles » a été organisée dans le cadre de la Semaine de l’égalité et de la lutte contre les discriminations de la ville de Strasbourg. Elle se donnait pour objectifs d’échanger et de travailler sur les questions suivantes :

  •  Pourquoi recourir à une approche en termes de discrimination dans le champ de la santé ?
  •  Comment aborder les discriminations et rendre effective l’égalité de traitement ?
  •  Comment les représentations de chacun-e influent sur l’accompagnement et la prise en charge des personnes ?
  •  Comment accueillir, accompagner et soigner les personnes en toute égalité à l’heure où les contraintes structurelles et les enjeux économiques sont prégnants ?

Cette après-midi a été portée dans le cadre d’un travail collectif dans lequel se sont investies plusieurs associations (Accord 67, le Centre d’Information pour le Droit des Femmes et des Familles – CIDFF, Joie et Santé Koenigshoffen, Médecins du Monde, Migrations Santé Alsace, Observatoire Régional de l’Intégration et de la Ville – ORIV, la Station), la ville de Strasbourg (Conseil des Résidents Etrangers, mission de lutte contre les discrimination, service de la santé et de l’environnement) et la Maison des Adolescents.

L’après-midi s’est déroulée en trois temps :

  • une intervention d’Estelle Carde, sociologue et médecin de santé publique, spécialisée dans les questions de discriminations, professeure à l’Université de Montréal
  • un temps de travail en atelier autour de situations pratiques
  • un temps d’échanges et de débat avec l’intervenante

Une centaine de professionnel-le-s de la santé et du social, travaillant dans des structures variées (associations, collectivités territoriales, hôpitaux) ont participé à cet évènement.

Nous proposons, ici, une brève synthèse de cette après-midi de réflexion qui n’a pas vocation à restituer en détail les échanges et débats mais à donner un aperçu des échanges et des questions travaillées.

Télécharger la synthèse

La formation « regards croisés sur l’égalité et les discriminations : un outil pour penser les situations dans leur complexité » – décembre 2014

Depuis 2010, Migrations Santé Alsace réalise régulièrement la formation « regards croisés sur l’égalité et les discriminations en partenariat avec des partenaires spécialisés.

Joëlle Braeuner de A part entière, Jacqueline Girardat de l’Association de lutte contre les discriminations en Alsace et Emilie Jung de Migrations Santé Alsace ont conçu la démarche, les objectifs pédagogiques et le contenu. Elles reviennent sur cette expérience dans le cadre de l’article « la formation « regards croisés sur l’égalité et les discriminations : un outil pour penser les situations dans leur complexité » publié dans la revue Savoirs et Formation n°94 en décembre 2014

Télécharger l’article

Billets

LA SANTÉ ET LES MIGRANTS EN FRANCE. FAITS ET QUESTIONNEMENTS.

PAR MURIELLE RONDEAU-LUTZ, VALÉRIE WOLFF, CATHERINE JUNG,LE 29 FÉVRIER 2012

La mondialisation, les conséquences de l’accélération des migrations font évoluer la structure de notre société française. Les obligations morales, déontologiques et légales n’ont pas changé pour les  soignants qui doivent prendre en charge les patients étrangers de la même façon que les autres, bien que les adaptations du système de santé, et les outils fournis aux soignants soient en retard sur ces évolutions.  … Lire la suite


QUELLE PLACE POUR LE PLURILINGUISME DE L’ENFANT ?

PAR CHRISTINE HÉLOT, BERTRAND PIRET ET CATHERINE JUNG, LE 13 SEPTEMBRE 2011

La réalité de la migration, de l’exil, est aussi celle des enfants. Quel est l’impact du discrédit de la langue des parents sur les processus de transmission entre les générations, sur le rôle et la place des parents ? Quels sont les enjeux de la reconnaissance de cette langue pour le bien-être et l’intégration sociale de l’enfant ? … Lire la suite


« INTERPRÉTARIAT, SANTÉ ET PRÉVENTION », LE COLLOQUE D’INTER SERVICE MIGRANTS

PAR MME ROSELYNE BACHELOT, MINISTRE DE LA SANTÉ, 18 MARS 2010 – PUBLIÉ LE 9 AVRIL 2010 (…)

Pour commencer, je veux souligner le rôle essentiel de l’interprétariat en milieu de soins pour garantir le respect des droits des patients tels qu’ils sont prévus dans la loi. (…) Au-delà, il en va de l’honneur d’un pays comme le nôtre, dont il nous appartient de faire vivre l’héritage humaniste au service de tous, et notamment de ceux que la barrière linguistique peut rendre particulièrement vulnérables. … Lire la suite


LES OBSTACLES À L’UTILISATION D’UN INTERPRÈTE PROFESSIONNEL MÉDICO-SOCIAL…

PAR MURIELLE RONDEAU-LUTZ, PRATICIEN HOSPITALIER, PRÉSIDENTE DE MIGRATIONS SANTÉ ALSACE, LE 12 FÉVRIER 2010

L’étude réalisée par Patrick Ohayon et Céline Leccia il y a deux ans montrait que l’utilisation d’interprètes professionnels n’est pas encore une pratique généralisée dans les unités de soins des centres de rétention administrative. Pour mieux en comprendre les raisons, je voudrais me plonger avec vous dans l’analyse des obstacles à l’utilisation de tels interprètes … Lire la suite.


L’INTERPRÉTARIAT MÉDICAL ET SOCIAL : À L’ÉPREUVE DE LA PAROLE

PAR KATARZYNA PINIS DULINSKI, INTERPRÈTE EN LANGUE POLONAISE, LE 8 JUILLET 2009

A travers ce témoignage, je souhaiterais mettre en avant une confrontation entre l’idée dont je me faisais du travail avant mon expérience et sa réalité. Je voudrais évoquer le questionnement que ce travail suscite sur le plan personnel et parler ensuite de comment Migrations Santé Alsace nous soutient, en tant qu’équipe d’interprètes, dans ce questionnement … Lire la suite.


L’INTERPRÉTARIAT PROFESSIONNEL DANS LES DOMAINES DE LA SANTÉ ET DU TRAVAIL SOCIAL

PAR MURIELLE RONDEAU-LUTZ ET LILIANA SABAN, LE 16 AVRIL 2009

Les effets des barrières linguistiques sur l’accès des patients aux dispositifs d’accompagnement social et de santé comme sur la qualité des soins font l’objet de nombreuses études notamment au Canada, aux Etats-Unis et en Suisse … Lire la suite.


AVIS N°101 DU CONSEIL CONSULTATIF NATIONAL D’ETHIQUE.

PAR MURIELLE RONDEAU-LUTZ, LE 17 MARS 2008

Santé, éthique et argent : les enjeux éthiques de la contrainte budgétaire sur les dépenses de santé en milieu hospitalier

Le poids croissant des questions concernant le financement des soins dans notre pays et plus particulièrement dans les hôpitaux, a conduit la directrice générale de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris, à saisir le Comité National Consultatif d’Ethique (CCNE) sur ces questions. Celui-ci a fait paraître le 28 juin 2007, l’avis n° 101. On y trouvera une réflexion sur les conséquences possible d’une évaluation avant tout économique des activités de soins, ne tenant pas compte du contexte dans lequel elle s’exerce. A titre d’exemple, donner comme objectif aux médecins une durée de séjour pour une pathologie est une façon grossière d’évaluer le service rendu (par exemple, une déshydratation sur gastro-entérite chez un nourrisson, dont les possibilités de prise en charge à domicile dépendront des capacités des parents, du contexte social…, avec un risque de réhospitalisation ou de complication si des décisions inadéquates sont prises) … Lire la suite.

 

Rapports d’activité

  • Rapport d’activité 2021

cliquer ici pour le télécharger

  • Rapport d’activité 2020

cliquer ici pour le télécharger

  • Plaquette de présentation de Migrations Santé Alsace

cliquer ici pour la télécharger