Coopération professionnelle entre les interprètes et les acteurs de la santé ou du social

La coopération entre les interprètes et les acteurs professionnels demandant leurs services se construit autant sur le registre purement organisationnel que sur celui des modalités de travail de toutes les parties pour lever la barrière linguistique durant l’entretien (clarté des rôles et places de chacun).

La qualité de cette coopération a des effets sur la qualité des consultations et entretiens.

Comment faire appel à un interprète de Migrations Santé Alsace ?

L’association Migrations Santé Alsace est sollicitée par des partenaires de la santé et du social qui sont les services publics ou des associations intervenant dans ces mêmes domaines dans notre région. Le cadre et le fonctionnement de ce partenariat sont fixés par une convention qui en définit les modalités. L’interprétariat est totalement gratuit pour l’usager ; des financements publics ou privés (subventions et prestations de services) assument le coût des interventions.

L’association peut être contactée par mail ou par téléphone.

icone-mail

Mail

rdvinterprete@migrationssante.org

icone-telephone-MSA

Téléphone

03 88 22 60 22

Horaires du secrétariat : Les horaires du secrétariat sont du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et 13h30 à 17h.

En dehors de ces horaires, et si les lignes sont occupées, un répondeur peut enregistrer les demandes des acteurs professionnels.

Afin de répondre de manière rapide et adéquate aux besoins d’interprétariat, Migrations Santé attend des professionnels demandeurs d’apporter les précisions suivantes :

  • Nom de l’hôpital, dispositif médicosocial, association, service de collectivité, cabinet de médecin …
  • Nom du service, numéro d’U.F.
  • Nom de la personne référente pour un contact et pour confirmation
  • Numéro de téléphone ou autres coordonnées pour confirmation
  • Langue ou dialecte demandés
  • Date et heure souhaitées pour la consultation
  • Lieu précis où se tiendra la consultation : bâtiment, étage, ascenseur…
  • Objet de la consultation (si possible) : consultation policlinique, entretien avant la sortie du patient hospitalisé, annonce grave, entretien social…
  • Durée de l’entretien : le temps à prévoir par l’interprète avant de s’engager pour un rendez-vous suivant)
  • Nom et fonction du soignant ou du travailleur social qui assurera l’entretien
  • Autres précisions : …

Les horaires de travail et la durée des interventions des interprètes :  Les horaires de travail des interprètes de Migrations Santé sont de 7h30 à 21h du lundi au vendredi et de 7h30 à 12h le samedi.

Hormis les interventions spécifiques en direction d’un public varié (permanences, « journées d’informations collectives », …), la durée maximale d’une intervention dans un même service et pour un même usager bénéficiaire est de 3 heures consécutives.

Comment travailler avec un interprète ?

Avant l’entretien :

  • Avant l’entretien, le professionnel santé / social accueille l’interprète et le présente au patient / usager ; il l’informe de l’objet de la consultation : ceci peut être utile à l’interprète pour une meilleure compréhension des propos à traduire,
  • S’il s’agit d’une consultation d’annonce, le médecin informe l’interprète en amont, hors de la présence du patient. Ils se donnent le temps d’échanger sur le déroulement envisagé, afin d’établir un cadre d’intervention qui permette à l’interprète de prendre connaissance du « ton » de la consultation et du pronostic, de réfléchir au vocabulaire scientifique à mobiliser, de gérer ses émotions,
  • Le professionnel santé / social s’assure d’un environnement favorable à l’entretien. Dans la mesure du possible, il favorise la disposition triangulaire des participants dans la pièce, en plaçant l’interprète au milieu. L’interprète doit bien voir et entendre les parties, ceci tout en respectant l’intimité des personnes.
  • Le professionnel santé / social accorde à l’interprète le temps de lui exposer, ainsi qu’à l’usager, le cadre déontologique de sa fonction : cela ne prendra que quelques minutes et rassurera les parties quant à la confidentialité de l’entretien, la fidélité de la traduction, l’impartialité de l’interprète.

Durant l’entretien :

  • L’interprète intervient toujours en présence des parties concernées par l’entretien,
  • L’interprète n’accomplit pas d’autres fonctions que la traduction orale : il ne peut pas accompagner le patient dans un autre service, ni remplir un questionnaire avec le patient en salle d’attente en absence du professionnel, …
  • L’interprète traduit les échanges par séquences de quelques phrases. Si le professionnel souhaite une traduction plus soutenue, ou une traduction littérale de chaque mot prononcé, il en fait la demande expresse à l’interprète,
  • L’interprète choisit la langue (registre, style, ton) et le mode d’interprétation (simultanée ou consécutive, première ou troisième personne) transmettant le plus exactement possible le contenu et le sens des messages des interlocuteurs auprès de qui il intervient,
  • Dans la mesure du possible le professionnel santé / social rythme ses propos afin que l’interprète puisse les mémoriser au mieux : il n’hésite pas à les reformuler,
  • Le professionnel santé / social veille à garantir à l’interprète un temps nécessaire pour la restitution du discours,
  • S’il en ressent le besoin, l’interprète peut demander à l’acteur professionnel et/ou à l’usager auprès de qui il intervient de préciser leurs propos,
  • Le professionnel santé / social laisse à l’interprète la possibilité de s’assurer – auprès de l’usager – de la compréhension des messages traduits,
  • Bien que l’interprète soit le seul à maitriser les deux langues, il se maintient en retrait et la conduite de l’entretien appartient au professionnel et / ou à l’usager.

Après l’entretien :

  • En fin d’entretien, le professionnel santé / social précise l’heure de fin sur la Fiche d’intervention qui lui est présentée par l’interprète en fin de rendez-vous : l’heure qui est notée est un « bon pour accord » ; elle engage la responsabilité du professionnel ayant travaillé avec l’interprète,
  • Les horaires sont inscrits exclusivement par le professionnel demandeur. En aucun cas la signature d’un professionnel santé / social ne peut être sollicitée sans que les horaires d’intervention ne soient inscrits sur la fiche d’intervention,
  • Le professionnel santé / social est prié d’indiquer d’une manière lisible – sur cette même Fiche d’intervention – son nom et sa fonction. Il la signe et appose le cachet de son service.